Vous quittez le site www.pharmacielafayette.com et allez être redirigé(e) vers le site de Pharmacie Lafayette Croix-Morin comme souhaité. Merci de votre visite et à bientôt.

Scan Ordonnance
Contact
Vive Maman ! | En mode Detox ! | Anti-Pollution | #En beauté | Opération Solaire | Alerte Pollens | Vous les avez testés | Produits incontournables

#lasantépourtous

Le blog santé de Pharmacie Lafayette
Tout sur l'hypertension artérielle

Tout sur l'hypertension artérielle

Si l’hypertension artérielle est surnommée le « tueur silencieux », certains signes, bien souvent évocateur de la maladie déjà bien installée, doivent vous alerter et vous inciter à faire prendre votre tension. Découvrez l'article pour en savoir plus.

Le 24/10/2019

Fréquent dans nos pays développés, l’hypertension artérielle (HTA) atteint un adulte sur trois en France. C’est une maladie silencieuse, qui évolue sans bruits et sans signes particuliers. Non traitée, celle-ci peut avoir des conséquences graves pour la santé :        l’hypertension artérielle représente un des premiers facteurs de risques indépendant et modifiable de développement de maladie cardiovasculaire et d’accident vasculaire cérébral.

Son suivi est donc primordial pour déterminer notre état de santé général car il permet de dépister d’éventuelles complications, bien souvent silencieuses.

Tension artérielle, hypertension : qu’est-ce que c’est ?

La « tension artérielle » désigne la pression naturellement exercée par le sang sur les parois de nos artères lorsque celui-ci est expulsé par le cœur à chacune de ses contractions.

Elle s’exprime en mm de mercure (Hg) et se mesure à l’aide d’un tensiomètre. Elle est définie par deux valeurs : la pression systolique (la valeur la plus haute) qui correspond à la pression artérielle mesurée lors de la phase de contraction du cœur, et la pression diastolique (la valeur la plus basse) qui correspond à la pression artérielle mesurée lors de la phase de relâchement du cœur.

Variable, la tension artérielle est basse pendant notre sommeil ou nos périodes de repos puis s’élève au fur et à mesure de la journée, avec les activités effectuées. Certaines émotions fortes, certains stress (comme le « stress de la blouse blanche » par exemple) ou certains efforts violents et toniques la font augmenter ; la chaleur également, tandis que le froid la fait au contraire naturellement diminuer.

Elle est dite «normale» lorsque sa valeur atteint 120/80 mm Hg, et devient limite dès qu’elle dépasse 140/90 mm Hg en cabinet médical (135/85 mm Hg en automesure, 145/85 mm Hg chez la personne de 80 ans et plus) : le patient souffre alors d’hypertension artérielle.   

Plusieurs facteurs prédisposent à l’installation d’une hypertension artérielle : l’obésité, le surpoids, une alimentation déséquilibrée et trop salée (attention aux amateurs d’eaux gazeuses, regardez leur concentration en sel !), une vie sédentaire, le tabagisme, le diabète, l’excès de cholestérol en constituent les principaux et sont modifiables, déjà par des mesures hygiéno-diététiques. Mais il en existe d’autres qui ne peuvent pas être modifiés : l’âge, les antécédents familiaux, certaines maladies ou traitements médicamenteux spécifiques.

Comment prendre sa tension artérielle ?

La prise de mesure, au moins une fois par an par son médecin généraliste, et son suivi, au cabinet médical ou à domicile, sont essentiels pour dépister au plus tôt cette maladie et éviter à terme certaines complications.

Pour le faire chez vous, rien de plus simple ! Il existe maintenant différents appareils d’automesures pour la tension électronique, connectés ou non, qui vous permettent de surveiller votre tension à domicile. A condition de suivre bien sûr une certaine méthode :

  • Suivre la « règle des 3 »  : Cela consiste à prendre sa tension 3 fois de suite,  espacées d’une à deux minutes d’intervalles, pendant 3 jours consécutifs, le matin avant le petit-déjeuner et la prise de vos médicaments, et le soir avant de vous coucher. Prévoyez un carnet pour noter vos mesures (date, moment de la journée, heure de prise de médicament le cas échéant).
  • S’assoir à une table, au calme.
  • Attendre 5 minutes puis placer le bras légèrement fléchi sur la table, le coude au niveau du cœur.
  • Poser le brassard de votre tensiomètre sur le bras nu, en respectant le sens d’enfilement indiqué sur le brassard.
  • Mettre l’appareil en marche en actionnant le bouton de mesure : le brassard se gonfle, puis se dégonfle automatiquement. Pendant la prise de la mesure, ne parlez pas, ne bougez pas, ne serez pas le poing.
  • Lorsque le brassard se dégonfle, deux valeurs s’affichent automatiquement : la pression artérielle systolique et la pression artérielle diastolique .
  • Notez les deux valeurs pour chaque mesure sur une feuille ou un carnet.
  • Procédez ainsi pendant 3 jours de suite et communiquez ensuite les mesures à votre médecin pour qu’il puisse en calculer la moyenne et vous faire un retour.

Si l’hypertension artérielle est surnommée le « tueur silencieux », certains signes, bien souvent évocateur de la maladie déjà bien installée, doivent vous alerter et vous inciter à faire prendre votre tension : la fatigue, les céphalées, les saignements de nez (épistaxis) et les bourdonnements d’oreille sont les plus fréquents ; plus rarement des palpitations, une gêne thoracique, des troubles de l’équilibre peuvent se manifester.

En cas de doute, demandez conseil à un spécialiste.

Rédigé par Hélène Dauptain, docteur en pharmacie

Date de mise à jour : 29/03/2019

Redirection en cours ...

Vous quittez le site www.pharmaciecroixmorinlafayette.com et allez être redirigé(e) vers votre Espace Lafidélité comme souhaité.

Merci de votre visite et à bientôt.


Si vous n'êtes pas redirigé(e), veuillez cliquer ici.

  Retour sur le site