Vous quittez le site www.pharmacielafayette.com et allez être redirigé(e) vers le site de Pharmacie Lafayette Croix-Morin comme souhaité. Merci de votre visite et à bientôt.

Scan Ordonnance
Contact
Vive Maman ! | En mode Detox ! | Anti-Pollution | #En beauté | Opération Solaire | Alerte Pollens | Vous les avez testés | Produits incontournables

#lasantépourtous

Le blog santé de Pharmacie Lafayette
Asthme & Sport : une pratique bénéfique sous certaines conditions IStock-889020702

Asthme & Sport : une pratique bénéfique sous certaines conditions

Le sport est recommandé aux asthmatiques par le corps médical, à condition de respecter certaines précautions.

Le 14/05/2019

Comment faire me direz-vous quand on est asthmatique et qu’on veut faire du sport ? N’est-ce pas un peu jouer avec le feu ? La réponse est non, bien au contraire ! C’est même recommandé par le corps médical, à condition de respecter certaines mesures de précautions.

Pratiquer un sport est bénéfique pour la santé, même chez l’asthmatique !

Contrairement aux idées reçues, la pratique régulière d’une activité sportive contribue au bon contrôle de l’asthme et augmente progressivement la tolérance à l’effort. Elle renforce aussi le cœur, aide à diminuer le stress tout en améliorant le bien-être physique et psychique.

Petit à petit, le patient asthmatique mène une vie « presque » normale, grâce à l’activité physique et à son traitement de fond. Bien contrôlé, celui-ci ne ressent pas de gêne dans la journée plus de deux fois par semaine, n’est pas réveillé la nuit, peut effectuer les gestes du quotidien sans problématique majeure (travail, ménage, activité physique…) et n’utilise son traitement de crise qu’au plus deux fois par semaine.

Quelles précautions sont à prendre ?

Pour devenir un asthmatique sportif accompli, et faire du sport sans souci, il faut adopter les bons réflexes :

  • Echauffez-vous 10 à 15 minutes.
  • Vérifiez votre souffle avant et après la séance avec un débitmètre de pointe pour vous assurer que votre asthme est équilibré.
  • Inhalez un médicament bronchodilatateur 10 à 15 minutes avant l’effort si besoin.
  • Adaptez enfin votre activité physique, son intensité et sa durée, en fonction de votre état général et l’état de votre asthme. En cas de fièvre, de crise d’asthme, de temps froid et sec ou de pics de pollinisation (si vous êtes allergique aux pollens), nous vous recommandons d’être raisonnable et de reporter votre séance à un autre jour.

Quels types de sport sont recommandés ?

Si votre asthme est bien contrôlé, vous pouvez pratiquer le sport que vous souhaitez.

Si les sports d’endurance sont particulièrement recommandés, car ils développent les capacités pulmonaires et contribuent à diminuer l’essoufflement, attention aux sports collectifs intenses comme le rugby ou le basket qui exigent des efforts soudains. Avec un traitement équilibré, et avec l’accord de votre médecin, il vous sera donc possible de les pratiquer à condition de mettre en pratique les bons reflexes que nous vous avons exposés ci-dessus.

Ainsi privilégiez les sports suivants : natation, randonnée, vélo, jogging, ski de fond, tennis, danse, etc. Quant aux fans d’équitation ou d’arts martiaux, soyez attentifs aux allergènes : le premier est connu pour être une activité sensible, en raison des risques d’allergie aux poils d’animaux et à la paille, le second également pour la poussière présente sur les tatamis.

Et la plongée sous-marine avec bouteilles ? Je vous vois venir, car jusqu’ici cette activité était formellement contre-indiquée. Celle-ci est désormais possible (en cas d’asthme non sévère et bien contrôlé) avec un certificat délivré par un médecin de la fédération française d’études et de sports sous-marins.

L’asthme d’effort, ça existe !

Si le sport contribue à montrer au patient asthmatique qu’il peut vivre normalement il faut savoir que, lors d’un exercice physique, certains facteurs entraînent une contraction des bronches, ce qui peut entraîner une crise d’asthme.

Au cours de l’activité physique ou seulement quelques minutes après (5 à 10 minutes), cet asthme d’effort (ou asthme induite par l’exercice) survient notamment en extérieur si l’air est froid et sec. La température et l’hygrométrie de l’air comme la pollution atmosphérique, les pollens (si vous y êtes sensible), un effort très long ou très intense ou un asthme mal contrôlé sont susceptibles de déclencher une telle crise. C’est d’ailleurs dans certains cas la première manifestation d’asthme pour qui n’a jamais eu auparavant de véritables crises.

Afin de vous prémunir contre ces crises, il conviendra de prendre les précautions nécessaires et énoncées plus haut. Sachez que ces crises ne surviennent pas forcément à chaque fois que vous faites du sport et que vous pouvez très bien être asthmatique et ne pas faire d'asthme d'effort.

En résumé, soyez prudents :

  • Respecter le temps d’échauffement
  • Respirer par le nez (cela réchauffe l'air et le filtre)
  • Adapter l'intensité de son effort
  • S'hydrater régulièrement
  • Arrêter progressivement l'activité physique
  • Eviter le sport en période de forte pollution, de pollens ou de froid sec

Et n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant ou vote pharmacien au moindre doute ou moindre problème. Ils sont là pour répondre à vos questions et vous accompagner au quotidien.

Article rédigé par Hélène DAUPTAIN, Docteur en Pharmacie 

 

Sources

Recommandations pour la pratique sportive des patients asthmatiques (Département de Médecine Générale – Poitiers Décembre 2010)

Asthme et Sport, 27.04.2018. Auteur(s) : Dr. Patrick Bacquaert

Date de mise à jour : 29/03/2019

Redirection en cours ...

Vous quittez le site www.pharmaciecroixmorinlafayette.com et allez être redirigé(e) vers votre Espace Lafidélité comme souhaité.

Merci de votre visite et à bientôt.


Si vous n'êtes pas redirigé(e), veuillez cliquer ici.

  Retour sur le site